Nouménie

de Pierre-Yves Vandeweerd

 

Nouménie

de Pierre-Yves Vandeweerd

Nouménie désigne le jour de la nouvelle lune, durant lequel les animaux se dirigent solennellement vers les hommes, en intercession avec les morts.

Elle est aussi l’incandescence qui habite celui qui a vécu la traversée du danger.

Des steppes sahariennes aux montagnes du Caucase, des hommes fuient, chutent et se relèvent, résistent. En écho à ces fugitifs, des soldats se succèdent dans un désert et dans des tranchées, combattent.

Telles des spectres, des images survivantes – de ce qui n’est plus et de ceux qui ont disparu – reviennent ci et là des hautes solitudes de la guerre, guidées par l’acuité des chameaux et des brebis.