« Il émane des images et des sons, une matière envoutante, une composition de cinéma où gravitent la réalité documentaire et le mystique. Le récit de ces « éternels » trouve forme dans un assemblage précis et singulier : une bande son ciselée toujours asynchrone et le grain des images 16 mm. Pierre-Yves Vandeweerd s’engage à la suite de ces corps en errances et parvient à retranscrire et à rendre sensible leur mélancolie d’éternité. » (Pascal Catheland – Réalisateur, coordinateur éditorial de Tënk).

www.tenk.fr