Cette rencontre a eu lieu dans le cadre du Festival Etonnants voyageurs à Saint-Malo en mai 2018, autour des travaux de Pierre-Yves Vandeweerd et de ceux du photographe Antoine Agoudjian, menés en Arménie et au Haut-Karabagh. Un entretien animé par Marie-Madeleine Rigopoulos.

A écouter sur : www.mixcloud.com/etonnantsvoyageurs/mémoire-et-histoire-antoine-agoudjian-pierre-yves-vandeweerd

A propos de Antoine Agoudjian : enfant de parents arméniens et petit-fils de rescapés du génocide de 1915, il décide de rejoindre une ONG suite au tremblement de terre en Arménie de 1988, et entame un projet photographique autour de la mémoire de ce peuple arménien, qui devient un livre en 1992 avec l’aide de Robert Doisneau. Il intègre l’Agence Rapho, se spécialise dans le tirage argentique noir et blanc. Il poursuit son travail photographique sur la mémoire à Jérusalem, au Liban, en Syrie, en Turquie, en Irak, en Iran… Il a publié aux éditions Flammarion Le cri du silence pour «  immortaliser la mémoire afin qu’elle n’appartienne pas qu’au passé ». Son reportage sur Mossoul, publié dans le Figaro Magazine, a remporté le prix du public du festival de Bayeux en 2017.